Lieux insolites

Hollywood en Touraine : dans les coulisses d’un tournage !

Envie d’une escapade insolite ? Ça vous dit une virée sur un tournage de film ? Allez go ! Je vous emmène dans les coulisses du tournage de la nouvelle série tant attendue en 2020 : “Emily in Paris”. Et pas n’importe où … juste aux portes de Chinon !

Dans les coulisses d’un tournage hors norme …

Mais que se passe t-il ce matin au Relais de Sonnay à Cravant-les-Côteaux ? Plus d’une trentaine de camions et autant de voitures, sont stationnés dans le parc. Une étonnante fourmilière composée d’une centaine de personne s’active ! Caméras, projecteurs, tentes, câbles, rails … sans aucun doute, un tournage est en cours !

Hollywood et la Paramount – une des plus grandes sociétés de production cinématographique – ont choisi Cravant-les-Côteaux et la campagne chinonaise pour décor de leur prochaine série évènement “Emily in Paris”. Après le succès de ses séries «  Melrose Place », «  Beverly Hills 90210 » et « Sex and the City », Darren Star, le réalisateur, reprend du service ! 

Ce n’est pas tous les jours que l’on assiste à un tel évènement ! 

Discrète et silencieuse, je me faufile, après m’être présentée bien sûr, parmi la centaine de personne qui vont et viennent d’un pas décidé. Ecouteur dans l’oreille, badge en bandoulière, ça grouille de partout … mais tout le monde a l’air d’avoir un rôle bien défini !

Emily In paris, la nouvelle Carrie Bradshaw de « Sex and the City » à la française ? 

Mais de quoi parle cette série ? Le pitch : La vingtaine, ambitieuse, originaire du Midwest, Emily – interprétée par Lily Collins, la fille de Phil – va débarquer à Paris pour une incroyable opportunité professionnelle dans une société de marketing. La jeune femme devra se faire à la vie « à la française » tout en jonglant avec son travail, ses nouveaux amis et ses histoires d’amour. Et justement, sa future belle famille vit dans un château entouré de vignes … d’où le choix de notre région et du magnifique Château de Sonnay !

Le tournage des scènes, une impressionnante machinerie très bien huilée !

La première scène a laquelle j’assiste est tournée dans le château de Sonnay. Le salon du propriétaire a été complètement re-décoré pour l’occasion. Sa salle à manger sert de studio technique et sa cuisine de lieu de visionnage en live des scènes tournées. Quelle organisation !

Très vite, j’aperçois Lily Collins, la star de la série, le premier rôle. Elle semble si jeune ! En tout cas, elle est très jolie. 

Silence, on tourne ! Et c’est parti pour la première scène. Pas de spoilage de ma part, bien entendu ! Mais sachez qu’il y a de l’action et que cette petite a du caractère 😉

Fin de cette scène. La deuxième a lieu en extérieur. Une petite balade en bicyclette “vintage” dans les vignes …

La troisième scène a lieu en intérieur, dans l’un des gîtes du Relais de Sonnay. La scène est censée se passer de nuit mais il est 14h00 … Pas de problème ! Le gîte est entièrement habillé en extérieur d’un drap noir très épais, du sol à la gouttière, pour occulter les fenêtres et donner l’illusion d’une obscurité quasi totale. Impressionnant travail de l’équipe des décorateurs !

Le tournage de la scène commence avec des doublures pour tester la lumière tamisée à l’aide de bougies, le son et, bien sûr, les plans de caméra. Il est temps pour moi de sortir du lieu de la scène, exclusivement réservée aux acteurs, au réalisateur, Darren Star et à son équipe la plus proche.

Je me dirige donc sous les grandes tentes installées en extérieur pour assister au tournage en live. Impressionnant de professionnalisme et de rigueur ! Toujours pas de spoilage de ma part … juste que des acteurs français font partie du casting : Philippine Leroy-Beaulieu, Lucas Bravo, Samuel Arnold, Camille Razat et Bruno Gouery.

A suivre … Pour en savoir plus, rendez-vous en 2020 pour voir le premier épisode des dix commandés par la chaine américaine Paramount Network.

Mais comment Hollywood s’est intéressé à notre région ?

Pour savoir comment la Paramount a choisi Chinon et plus particulièrement Cravant-les-Coteaux, je pars à la rencontre de Frédéric de Foucaud, propriétaire des lieux. Article à lire ICI.

Frédéric de Foucaud sur le tournage d’Emily in Paris. © Photo NR

“ Si on m’avait dit cela il y a encore quelques semaines … En qualité de directeur de PLATEAU, l’équipe de la production française m’a contacté, celle là même qui a assuré le tournage de « Mission impossible » l’an dernier à Paris. Ce n’est pas rien !

Ils cherchaient un château, des vignes et une piscine. Oeuvrant pour la promotion audiovisuelle de notre territoire, je leur ai proposé douze décors. Ils sont venus effectuer des repérages et ils ont flashé sur le Château de Sonnay. N’ayant pas de piscine, je leur ai trouvé une propriété équipée à Panzoult avec laquelle ils ont pu concevoir des raccords de décors. Tout s’est fait très vite. Ils sont très pros !”

Frédéric de Foucaud

Au printemps 2018, c’est Jean-Pierre Mocky qui avait choisi notre région pour son film. Toujours en qualité de directeur de PLATEAU, Frédéric de Foucaud m’explique :

Je leur ai trouvé les décors pour sept de leurs téléfilms mais ils ne trouvaient pas le huitième. Alors basés dans les locaux de tournage de Roiffé, ils sont venus vers Cravant-les-Côteaux pour voir d’autres décors, je leur ai proposé une halte à la maison pour boire un verre… et là, ils ont dit, en voyant les gîtes, que c’était exactement ce qu’ils recherchaient …

Philippe de Chauveron et l’équipe de  » Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? », a lui aussi choisi la Touraine et plus particulièrement Chinon.

Aujourd’hui c’est Darren Star !
Qui sera le prochain ?

Le Poitou, le Val de Loire et l’Anjou, lieu de tournage idéal ?

Evidemment que OUI ! Et pour tous les styles de film ! Nous avons le territoire le plus riche de France en matière patrimoniale, mais nous ne le mettons pas assez en avant à mon goût ! 

Nous avons la Loire, classé au patrimoine de l’UNESCO, nos merveilleux châteaux bien sûr, des vignes, des champs, des forêts, des valons, des villages de caractère, des villes à taille humaine mais aussi et surtout des centaines de propriétés privées, anciennes ou modernes, qui feraient la joie des réalisateurs !

Et si notre territoire devenait LA région qui représente, au cinema et à la télévision, la France à l’international !  Comment mettre l’industrie audiovisuelle au service de notre territoire et de notre patrimoine bâti, naturel et humain ? C’est justement la question que s’est posée Frédéric de Foucaud.

Pour 1 € investi, c’est de 5 à 13 € de retombées économiques !

L’industrie audiovisuelle, c’est 4200 jours de tournage par an de cinéma en décors naturels, 6800 jours de tournage par an de fictions visuelles, 30000 € de dépenses quotidiennes en faveur des habitants … 

Quel gâchis ! Malgré tout le potentiel économique que cela représente, les emplois qui pourraient être créés, les entreprises locales qui pourraient être sollicitées … Ce territoire est qualifié comme l’un des plus riches de France en matière patrimoniale et nous ne nous en servons pas autant que nous le pourrions !

déplore Frédéric de Foucaud.

Alors, comment mettre l’industrie audiovisuelle au service de notre territoire ?

En 2013, Frédéric de Foucaud a créé PLATEAU, l’anagramme de Poitou Loire Anjou Touraine Entrepreneurs Audiovisuels Unis.

Cette association est reconnue à caractère culturel d’intérêt général !

L’objectif ? Implanté au carrefour des trois régions Centre-Val de Loire, Nouvelle Aquitaine & Pays de la Loire, un programme transversal et fédérateur qui répond autant aux enjeux de l’industrie audiovisuelle qu’aux besoins économiques et sociétaux du  » Pays-Plateau “. 

> un plateau-cine : une base logistique accueillant des tournages de longues durées sur un territoire concentré, riche en décors rares et authentiques

> un plateau-tv : une WebTV destinée à faire de ce carrefour de territoires une destination touristique à part entière…

> un plateau-av : une double formation professionnelle en complément du baccalauréat « cinéma-audiovisuel » déjà dispensé à Loudun

> un plateau-3d : mettre les nouvelles technologies au service du patrimoine historique pour une immersion touristique en réalité virtuelle

Savoir-recevoir, savoir-vivre, savoir-faire et savoir-transmettre … voilà les missions de PLATEAU !

Alors oui, cette association a besoin de nous tous pour mettre plus en avant notre territoire, si riche et si vivant !

Un grand merci à Frédéric de Foucaud pour m’avoir ouvert ses portes et permis de vivre une expérience insolite dont je me souviendrai !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :