Villes & villages

Loches, ville d’art et d’histoire

Vous connaissez la ville de Loches de nom, mais rien de plus ... Savez-vous au moins située la ville de Loches sur une carte ? Pas simple ... Et pourtant, quelle ville ! Excentrée, certes, elle n'est pas sur le circuit touristique "classique" des châteaux de Loire. Pourtant, à elle seule, elle vaut le détour !

Si la « Vallée de la Loire » rime souvent avec « châteaux Renaissance », cela rime moins avec « Cité Médiévale ». Et pourtant ! Par le caractère remarquable de son Logis et de son donjon, Loches abrite l’une des plus belles cités fortifiées de France, qui domine la ville et la bucolique vallée de l’Indre.

Plan_touristique_loches

Si elle fait partie des 104 communes françaises répondant au cahier des charges « Plus beaux détours de France », ce n’est pas un hasard ! Et c’est la raison pour laquelle nous avons choisi d’y passer, non pas une heure ou deux mais … une journée entière ! Allons à la rencontre des grandes figures qui ont rendu ces lieux célèbres : des femmes d’influence ou de pouvoir telles que Jeanne d’Arc, Agnès Sorel et Anne de Bretagne ; et des rois dont Charles VII, Louis XI, Charles VIII, Louis XII, et l’illustre François Ier.

Evidemment, qui dit ville médiévale de la ville de Loches, dit visite à pied ! Je vous conseille de vous garer place Verdun. De là, vous êtes à quelques minutes à pied de la Porte Picois … meilleur point de départ de la visite. Je vous mets le plan touristique de la ville pour vous repérer plus facilement …

La première impression est saisissante : la cité royale, sur son promontoire, domine la vieille ville ceinturée d’une muraille imposante ! Dès la Porte Picois, arrêtez-vous pour contempler la beauté architecturale de l’Hôtel de Ville ! Partez sur votre gauche et descendez la rue Saint-Antoine. C’est l’occasion de choisir un des restaurants où vous mangerez le midi 🙂

Remontez jusque la Porte de Cordeliers, de là, vous aurez une magnifique vue de l’Indre ! Sortez vos appareils photos ! En remontant par la grande rue, vous aurez de nouveau des commerçants, tantôt boutique, tantôt artistes … il y en a pour tous les goûts !

Vous repassez par la place de l’Hôtel de Ville et continuez sur la rue du Château. Faite une pause, sur votre droite, à la Chancellerie de Loches. Ce bel édifice des années 1400 à 1600 est le siège du service patrimoine et culturel de la Ville de Loches. Lieu d’exposition aujourd’hui, il est très agréable pour ses animations culturelles et ses expositions permanentes.

Vous arrivez devant la Porte Royale … et, croyez moi, elle porte bien son nom ! Prenez le temps de lire l’histoire de la Cité royale avant votre séjour, vous serez d’autant mieux immergé dans l’histoire de ce lieu unique ! Continuez à gauche par la rue Lansyer et faite une nouvelle pause à la « Maison-Musée Lansyer ». J’ai bien apprécié l’exposition mettant en valeur deux artistes de Loches : Lansyer et Chemiakine. On accède depuis le jardin, vers le sommet de la porte Jeanne d’Arc, très bien restaurée. De là, vous avez une superbe vue panoramique sur la ville et les environs … à voir donc !

En sortant, vous êtes quasiment devant la Collégiale Saint Ours. Edifice impressionnant classé au titre des monuments historiques par la liste de 1840. Elle renferme, depuis avril 2005, le tombeau de marbre d’Agnès Sorel. Selon Viollet-le-Duc, la collégiale est « un édifice d’une étrange et sauvage beauté, unique au monde ». Et la duchesse de Dino, nièce de Talleyrand, disait : « J’ai déjeuné à Loches, où j’ai tout visité en détail : le tombeau d’Agnès Sorel, l’oratoire d’Anne de Bretagne, une église curieuse, la prison de Ludovico Sforza ; j’ai admiré le panorama, qui, du haut des tours, se déploie avec magnificence. » En sortant de la collégiale, vous pouvez prendre un apéritif sur la terrasse qui offre un panorama magnifique sur toute la vallée de l’Indre !

Il est l’heure de déjeuner. Nous sommes redescendus dans le centre de la vieille ville ou nous avons réservé notre table. Comme ça, nous avons l’après midi entière de libre pour visiter le Logis Royal … et plus selon nos découvertes imprévues 😉

Ce que l’on voit en premier est, bien sûr, le donjon : édifié par Foulques Nerra vers l’an mil et haut de 37 mètres, c’est l’un des plus imposants de l’époque romane. C’est aussi l’un des mieux conservés en Europe aujourd’hui ! Cette tour maîtresse, structure défensive et résidentielle, a connu plusieurs sièges au cours des luttes territoriales entre Capétiens et Plantagenêt (XIIème et XIIIème siècles). Château comtal puis forteresse royale, elle devient prison d’État (du XVe au XVIIIe siècle), où furent enfermés les prisonniers politiques de haut rang, puis maison d’arrêt départementale (XIXe et XXe siècles). Elle ferme définitivement ses portes en 1926.

On quitte la partie médiévale pour rejoindre le Logis. Et là, à vos appareils photos ! Sa façade en terrasse domine la ville et la vallée de l’Indre. Véritable bijou d’architecture de la fin du Moyen-Âge (gothique et gothique flamboyant), le logis royal de Loches est l’une des résidences favorite de la dynastie des Valois. Jeanne d’Arc y rencontre le futur Charles VII. La favorite du roi, Agnès Sorel, s’y installe – d’où la présence de son gisant à la collégiale Saint Ours – et la reine de France Anne de Bretagne y séjourne.

Pour découvrir le donjon et le Logis, nous avons allier histoire et technologie moderne, en suivant le parcours de visite interactif proposé. C’est un excellente idée et la visite devient accessible à tous, petits et grands, grâce aux différents supports (audio, vidéo, tactile) et niveaux de lecture. À l’issue du parcours, vous saurez tout, comme nous, de l’histoire et de l’architecture de ces lieux remarquables 🙂

Et si vous n’êtes toujours pas convaincus de visiter cette magnifique ville de Loches, regardez cette vidéo et là, après, vous serez définitivement conquis !

 

Bonne balade à tous et à très vite pour une nouvelle escapade en Val de Loire !

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :