Villes & villages

Richelieu : un trésor architectural

Si le Cardinal de Richelieu est connu – pas forcement en bien, à tord ? – peu savent qu’il a fait construire un château et une ville – rien que ça ! – qui porte évidemment son nom.

Quelle belle surprise pour les amoureux d’architecture ! La cité, construite en 1631 par l’architecte du Palais Royal, Jacques Lemercier, est dite « idéale » et pour cause : la vue aérienne nous permet de comprendre tout de suite la symétrie parfaite de ses places et ruelles.

Pour l’observer dès votre arrivée , je vous conseille de passer par la porte nord en venant de Champigny-sur-Veude. Richelieu a conservé la totalité de son mur d’enceinte et de ses douves, ce qui est assez rare en France. De là, vous avez une vue impressionnante sur l’axe principal qui traverse la ville. Vous arrivez sur 4 petites places bordées de marronniers aux proportions parfaites. Garez-vous ici et faîtes le reste à pied, la ville est petite et regorge de détails que vous rateriez en roulant …

Ces places mènent à la rue principale, la rue Royale forcément ! Pas moins de 28 hôtels particuliers, tous dessinés sur le même plan, se font face. Il y a peu de commerces ou de zones publicitaires, ce qui donne un vrai cachet à cette rue comme « hors du temps ».

Pour l’anecdote, une habitante, me voyant faire des photos, m’explique que plus de 100 bénévoles de l’association « Terres et Couleurs » ont redonné vie aux quelques 30 portes de ces hôtels particuliers et à 3 des 4 portes monumentales de la ville. Toutes ont été repeintes au moyen de peintures à l’ocre en utilisant 5 nuances de rouges et de jaunes, les couleurs du Cardinal de Richelieu. Quelle belle initiative !

Après avoir arpenté cette rue, vous arrivez sur la place Cardinal – symétrique à la 1ère place des Religieuses – qui est considérée comme le centre de la ville. Une immense place, ornée d’un jeu d’eau, qui donne une belle perspective, d’un côté sur l’entrée du Parc de Richelieu – dont j’ai consacré un article – et de l’autre sur la rue Royale que vous venez d’emprunter.

Cette place recèle bien des curiosités : l’Eglise Notre Dame qui abrite un très bel orgue et de nombreux vitraux colorés, l’auditoire qui abrite la mairie et le musée de la ville, la halle couverte – qui à elle seule mérite le détour – qui met en valeur le marché local du vendredi matin sur lequel plus de 25 commerçants locaux proposent des produits du terroir.

Si vous venez à Richelieu en Août, je vous conseille de faire coïncider votre venue avec le « festival de cape et d’épée ». Près de 300 acteurs, professionnels ou amateurs, costumés à la manière du XVII ème siècle, défilent, se promènent ou se battent en pleine rue recréant le temps d’un week-end la vie au temps du Cardinal. Vous pouvez assister en famille à des animations de fauconnerie, d’escrime, de cavalerie, et d’ateliers d’époque.

Si le temps s’y prête, vous ne pouvez pas repartir sans avoir vu ce qui reste du majestueux Château de Richelieu ! À quelques pas de la place, passez sous la porte monumentale opposée à celle que vous avez prise en entrant dans la ville. Vous apercevez l’immense statue du Cardinal qui domine une jolie place arborée. Derrière, une grille en fer forgé indique l’entrée du Parc de Richelieu. Un lieu très agréable pour se ressourcer et faire de belles photos 😉

Quel dommage pour notre patrimoine … mais bon. Heureusement, de belles illustrations exposées dans une des bâtisses restantes permettent de nous replonger dans ce passé fastueux !

Vous voulez en savoir plus sur la ville et le château disparu ? Prenez un peu de temps pour visiter le musée. Situé dans l’enceinte de la mairie, le musée regroupe une partie de la collection de peintures et sculptures du Cardinal mais aussi et surtout reproduit le château tel qu’il a existé avant d’être démantelé pierre par pierre à la révolution. Une visite qui peut clôturer votre découverte de la ville de Richelieu et ainsi vous donner une vision d’ensemble sur tout ce que vous avez vu …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :